Electrification des ports de la Région Sud :

quand Marseille, Nice et Toulon passent au courant-quai.

Marché en forte croissance et donc en pleine mutation, les croisières divisent. Alors que pour certains c’est l’occasion de redonner une nouvelle vie au Port de Marseille et au tourisme local grâce aux 5 millions de touristes que nous a annoncés Jean-François Suhas dans notre dernier article, pour d’autres, c’est la porte ouverte à toutes les pollutions.

Parce que ce nouveau business n’est évidemment pas sans conséquences, tant sur notre santé que sur l’écosystème marin local, la Région SUD a voté un budget de 30 millions d’euros pour permettre l’électrification de tous les grands ports concernés.

Rencontre avec Anne Claudius-Petit, élue à la Région SUD, en charge, notamment de la mise en place du projet.

Anne Claudius-Petit,
Vice-Présidente de la Commission “Biodiversité, Développement durable, Parcs naturels régionaux et Mer” et de la Commission “Croissance verte, Transition énergétique, Énergie et Déchets” Région SUD

30 M€ pour électrifier, entre autres

Si la majeure partie de l’investissement voté par la Région va concerner l’électrification des quais, une partie du budget va aussi permettre une diversification au GNL, faisant de Fos un véritable hub, afin de préparer l’évolution du transport maritime.

« En faisant de Fos un hub, notre objectif est aussi de donner un signal fort aux armateurs s’agissant de la diversification des énergies », complète Anne Claudius-Petit. Car s’il émet autant de particules de C02, le GNL reste 90% moins polluant que les énergies fossiles.

Le vote de ce budget répond aussi aux condamnations de la France par l’Europe sur le manque de moyens (et surtout de résultats) destinés à faire baisse la pollution en Méditerranée. Il devance aussi la demande de fonds européens dédiés en complément de ceux versés par la Région.

Un budget réparti entre bateaux et infrastructures au sol

300.000 euros sont distribués à chaque bateau, dont 1,2M pour Corsica Linea puisque la méridionale ayant déjà mis en place le courant quai pour ses navires depuis 2 ans.

S’agissant des infrastructures, 20 millions seront consacrés à la création de branchements à quai, 5 millions aux navires maritimes et 1 million pour les scrufers nouvelles génération : ces dispositifs qui permettent de laver les fumées, jusque lors rejetés dans l’eau et aujourd’hui traités.

 

Anne Claudius-Petit, chef d’orchestre de l’électrification du port

 

Elue siégeant à Atmosud (ancien Air PACA) depuis 2016, en charge de tout ce qui concerne la qualité de la mer et de l’air, deux fois vice-présidente des Parcs naturels régionaux et de la mer d’une part, et de la croissance verte, transition écologique et déchets d’autres, Anne Claudius-Petit a naturellement été désignée pour la mise en place du projet.

« Mon rôle sera d’animer le comité de suivi, qui regroupe les armateurs, le GPMM, la Métropole de Nice et de Toulon ainsi que le Pôle Mer. Explique Anne Claudius-Petit.  Il s’agit principalement de coordonner les différents calendriers afin de tenir les dates et nos engagements.».A savoir : avoir réalisé 25% des aménagements en 2020, organisé 100% des ferrys en 2023 et rendu possible le branchement à quai au Terminal des Croisières (MPCT) en 2024.

« Cela fait un moment que la Région réfléchir à cette question. Le sujet est monté en puissance avec le vote l’an dernier d’un budget destiné à aider trois bateaux de Corsica Linéa, poursuit Anne Claudius-Petit. Les excellentes relations avec CMA-CGM et le Club Croisières ont permis de proposer tous ensemble un projet qui a réussi à fédérer tout le monde ». Une fois n’est pas coutume localement.

 

Les élections de 2020 : RAS

 

Quels que soient les résultats des élections municipales de 2020, le projet poursuivra son chemin en totale indépendance. Le changement éventuel de Conseil Régional et Conseil Départemental en 2023 n’y fera rien non plus : la mise en place du courant quai s’inscrit donc localement dans la durée, apportant d’autant plus de belles opportunités pour le territoire.

Restons en contact !

REACHOUT COMMUNICATION
33 bd Aimé Boissy
13004 Marseille
+33.6 70.44.05.91

Mentions légales

Politique de confidentialité

Ca aussi c'est important...

Ginkolea,
Conseil et communication en développement durable

Chronique du délire ordinaire
il est beau mon bouquin, il est beau !